Caroline Arnal

Consultante-chercheure à l'Agence Phare
Chercheure associée au Centre d’études européennes et de politique comparée


Les recherches de Caroline Arnal – tant individuelles que collectives – se situent à la croisée de la sociologie de l’action publique, du travail, des professions et de l’engagement. Elles ont pour point commun l’étude des politiques sociales (en particulier de lutte contre l’exclusion) et le rôle des associations de solidarité dans leur mise en œuvre. Elles s’appuient sur des enquêtes de terrain qui mobilisent des méthodes essentiellement qualitatives (ethnographie, entretiens biographiques, entretiens collectifs).

Sa thèse, dirigée par Didier Demazière (Sciences Po, CSO), a porté sur dispositif spécifique d’assistance aux sans-abri que sont les maraudes. Caroline Arnal a interrogé le rôle des pouvoirs publics dans la régulation de cette activité, les mécanismes de division du travail entre les associations qui l’assurent, mais aussi les logiques plurielles d’engagement des salariés et des bénévoles qui s’y impliquent. Pour ce travail, elle a reçu en juin 2017 le prix de recherche de la Fondation pour le lien social de la Croix Rouge (Institut de France).

De juillet 2016 à décembre 2017, elle a été post-doctorante au Centre d’études européennes et de politique comparée sur le projet « Précarité, Participation, Politique » coordonné par Florence Haegel (Sciences Po, CEE), Nonna Mayer (Sciences Po, CEE, CNRS) et Céline Braconnier (Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, CESDIP). Ce projet, mené en partenariat avec les Petits Frères des Pauvres dans le cadre d’un PICRI (Partenariat Institutions-Citoyens pour la Recherche et l’Innovation), visait à étudier les politiques d’incitation à la participation des personnes en situation de précarité, la manière dont les travailleurs associatifs s’en saisissent, les tensions qu’elles génèrent et les effets qu’elles ont sur les publics.

Caroline Arnal a collaboré à une recherche coordonnée par Laurent Willemez et Marie Benedetto-Meyer (UVSQ/PRINTEMPS) sur les transformations du métier de facteur et des représentations que s’en font les usagers de la Poste (convention de recherche avec le Groupe La Poste).

Thèmes de recherche 

  • Action publique : politiques sociales, régulation de la lutte contre l’exclusion, démocratie participative, effets politiques de la précarité
  • Sociologie du travail, des professions et de l’engagement : travail social, travail bénévole, concurrences associatives, carrières professionnelles et militantes, dynamiques professionnelles au sein de l’intervention sociale
  • Réflexivité méthodologique : démarche ethnographique, usages des entretiens biographiques et collectifs

Pour en savoir plus

caroline.arnal@sciencespo.fr

 


 

 

 

 

	

.