Apolline Taillandier

Doctorante en science politique


Affiliée au Centre d'études européennes (CEE) et au Max Planck Sciences Po Center on Coping with Instability in Market Societies (MaxPo), Apolline Taillandier est diplômée du master de recherche en théorie politique de Sciences Po. Ses recherches portent sur les réseaux transhumanistes dans le monde anglo-saxon et sur les prédictions relatives aux futurs "posthumains".

Dans la continuité de son mémoire de master consacré aux origines du transhumanisme et aux justifications de l'eugénisme libéral, Apolline cherche dans sa thèse à mettre en évidence les conditions sociohistoriques de l'émergence du transhumanisme et à comprendre comment des acteurs issus des mondes académique et financier construisent et légitiment des futurs "posthumains". Elle s'intéresse notamment à des acteurs comme Google et Humanity+.

Thème de recherche

Théorie politique, Histoire transnationale des sciences sociales, Analyse de réseaux

Thèse : Décider du long terme aujourd'hui : futurs posthumains et politique du transhumanisme (Now for the Long Term: A Study of Posthuman Futures in Contemporary Transhumanism) sous la direction de Jenny Andersson
	

.