On parle de nous …

Le magazine Décryptagéo, observateur singulier et attentif de l’actualité de l’information géographique sous toutes ses formes, a relayé les travaux de l’Atelier à deux occasions, en février :

+  Dans le numéro 184 du Mag, le reportage « La carte ça sert d’abord à faire la guerre » (accès réservé aux abonnés) revient sur les cartes que la CIA diffusées à l’occasion de ses 75 ans. Quatre géographes, dont Benoît Martin, proposent un regard croisé. Ils abordent notamment les différents usages cartographiques de la CIA, quelques épisodes de la guerre froide décryptés à travers des exemples de cartes ou encore le style graphique propre à l’agence américaine.

+ L’article « Cartographie pour les nuls : place aux labos ! » (accès aussi réservé aux abonnés) recense deux applications de cartographie, en ligne et gratuites, récemment lancées : d’une part Khartis, conçu par l’Atelier de cartographie de concert avec le Médialab de Sciences Po et développé par Apyx et, d’autre part Magrit, développé par l’UMS RIATE. Les deux « produits plein d’avenir » s’avèrent complémentaires. Le premier insiste sur l’ergonomie et la facilité d’utilisation, tout en proposant des paramétrages puissants (géocodage, choix des projections, réglage fin des visualisations, etc.) alors que le second, qui s’adresse davantage à des utilisateurs expérimentés, propose un large choix de représentations dont certaines habituellement réservés à des logiciels plus ardus (lissages, carroyages, flux, anamorphoses, etc.).

Khartis, application de cartographie thématique

L’Atelier de cartographie de Sciences Po présente une première version de Khartis, une application en ligne de cartographie thématique.

Créez une carte thématique en 3 étapes :
1. Importez vos données à partir d’un simple copier-coller depuis votre tableur.
2. Explorez vos données avec 4 types de visualisations simples et éprouvées.
3. Ajustez l’habillage de votre carte et exportez enfin votre image.

Ses atouts : un géoréférencement automatique des données, un choix de 9 projections paramétrables, une manipulation qui laisse la part à l’exploration des données et enfin une exportation de l’image possible dans 2 formats standards (svg et png).

Khartis est un projet open source. Le code et la documentation sont disponibles sur GitHub.
Il n’est pas indispensable d’être développeur pour contribuer au projet, vous pouvez voter, soumettre des idées en ligne, ou aussi nous écrire à carto[at]sciencespo.fr.

L’application est disponible à cette adresse : sciencespo.fr/cartographie/khartis.

Alors lancez-vous et n’hésitez-pas à nous retourner des bugs à corriger !

Photo :
guteksk7/Shutterstock