Édito

Portrait de Frédéric Mion © Sciences Po - Sandrine Gaudin

Frédéric Mion

Durant trois ans, nombre des équipes de Sciences Po se sont mobilisées pour parvenir à l’acquisition d’un lieu exceptionnel : l’hôtel de l’Artillerie.

En décembre 2016, ce rêve est devenu réalité. Il nous revient désormais de lui donner corps. Pour cela, nous disposons de quatre années. Quatre ans de travail en commun pour édifier ce “Campus 2022” qui deviendra l’un des plus beaux espaces d’Europe pour étudier, enseigner, chercher… et construire.

C’est sur ce blog que nous ferons le récit de cette histoire en train de s’écrire, avec toutes les communautés qui étudient, qui enseignent, qui cherchent, qui construisent le Sciences Po de demain. Cette histoire, c’est celle d’une ambition et d’un idéal : comprendre le monde pour le transformer.

Frédéric Mion

Les dernières publications

17 novembre 2017
Patrick Le Galès et Mario Cremaschi de l'École urbaine sur le campus 2022

« Le chantier de l’Artillerie concrétise le changement de statut de Sciences Po »

Pour Patrick Le Galès, doyen de l’École urbaine et Marco Cremaschi, responsable du Cycle d’urbanisme de l’École urbaine, le chantier de l’Artillerie symbolise le passage […]
1 novembre 2017
Atelier d'élaboration du référentiel de travail

Référentiel de travail : dessinez-moi le bureau idéal

Ce bâtiment arpenté toute l’année, ces bureaux que l’on partage (ou pas) avec d’autres collègues, ces espaces à la convivialité incertaine, comment les rendre plus […]
13 octobre 2017
Alexandre Gady "L'Artillerie est un îlot qui a résisté au temps" © Sciences Po / David Kanner

Alexandre Gady : « On va offrir de la beauté aux étudiants »

Professeur d’histoire de l’art et d’architecture à la Sorbonne, spécialiste de l’histoire de Paris, Alexandre Gady connaît bien l’hôtel de l’Artillerie. Il tisse pour nous […]
18 septembre 2017

En images : 1700 visiteurs découvrent l’Artillerie

Des voisins enchantés, des passionnés d’architecture, des étudiants, des curieux incollables sur l’histoire de Sciences Po : environ 1700 personnes ont franchi les portes de l’hôtel […]