n° 93 | Charles Sterling en sa nature | Marie Tchernia-Blanchard

Charles Sterling fait partie de ces conservateurs de musée dont l’originalité doit être redécouverte. Ayant dû fuir la France de Vichy et l’Occupation nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, il n’a jamais pu faire exactement l’exposition qu’il voulait avant le printemps 1952, à l’Orangerie des Tuileries. Sa rétrospective européenne consacrée à La Nature morte ...

n° 89 | Objets bavards | Guillaume Faroult

Guillaume Faroult observe avec attention les objets bavards en marge de la « nature morte » au XVIIIe siècle. Au moment où le genre très ancien acquiert sa dénomination en français et malgré les directives de l’Académie royale de peinture et de sculpture en faveur de la fixation d’un « bon » modèle de nature morte de « fleurs ...

n° 88 | Présences invisibles | Amaru Lozano-Ocampo

En étudiant le statut des choses sur la longue durée, Amaru Lozano-Ocampo insiste sur le passage de la mystique de l’âge classique au monde profane de la modernité. Selon lui, les natures mortes du XVIIe siècle seraient les ultimes témoignages d’une sensibilité religieuse héritée du Moyen Âge. Il insiste néanmoins sur la portée du ...