Vertige littéraire à Jérusalem

Avec Le type qui voulait arrêter de mourir, Justine Bo, diplômée de Sciences Po, signe un roman sur un écrivain à succès qui se fait passer pour mort et s'enfuit à Jérusalem vivre une vie rêvée. Voir la vidéo.

On l'avait vue chanter il y a quelques années sur la scène de l’amphi Boutmy dans une comédie musicale mise en scène par le Bureau des Arts, l’association étudiante de Sciences Po. On l'avait ensuite aperçue sur Canal+. Puis, l’ancienne étudiante de Sciences Po est partie à New York réaliser des fictions et des reportages vidéos. Elle a retiré quelques lettres à son vrai nom pour signer un roman, puis deux, et maintenant un troisième. Justine Bo n'avait pas mis fin à ses pérégrinations ni à ses ambitions artistiques, bien au contraire. Voici son troisième roman paru à la rentrée 2016, Le type qui voulait arrêter de mourir : l'histoire d'un écrivain germanopratin, nommé Zakar Lerov, couvert comme il se doit, de femmes et de succès. La réussite ne le rend pas heureux. Il ne sait quel sens donner à sa vie. Quel but poursuivre quand on ne rencontre nulle part le moindre obstacle ? Par désir de rompre avec le quotidien, il se fait passer pour mort afin de voir à quoi ressemble la gloire posthume. Mais l’expérience ne fait que confirmer son nihilisme. Exilé à Jérusalem, oisif, le personnage de romancier disparu continue de chercher une issue dans les rencontres éphémères : « Avides de nier le néant, nos corps sont le terrain de guerres civiles silencieuses ». Heureusement, l’amour finit par arriver et s’incarne en la personne de la prostituée Bahia. L’espoir se dessine : « C'était comme si rien n'avait existé auparavant qui vaille la peine que l'on s'en rappelle. Chaque regard nouait nos esprits autant qu'il criait notre soif d'être l'un dans l'autre. Pour la première fois, je me reconnaissais en elle » (p 123). Cette rencontre suffira-t-elle à sauver le héros du désespoir ? Réponse à découvrir dans les dernières pages du livre. Mais à défaut de certitude sur les vertus de cet amour-là, il en est un autre dont le pouvoir ne fait aucun doute : celui du personnage envers la terre qui sert de décor au récit. Il est question d’« yeux voilés de lune » ou de « peau pleine de sagesses » : la plume de Justine Bo mêle le concret et l’abstrait en un style qui marie la nature à son personnage : « Si seulement la beauté des hommes pouvait, comme celle des oliviers, naître de ce qu’ils sont arides ».

 

En savoir plus

 

"De spectateur, devenir acteur"

Cette semaine c'est Versailles ! Les étudiants du cours "Patrimoine & musées" ont pour enseignantes rien moins que la conservatrice générale au Musée du Louvre et directrice du musée Eugène Delacroix, Dominique de Font-Réaulx, et Béatrice Sarrazin, conservatrice en charge des peintures du XVIIè siècle au Château de Versailles. Deux adoratrices du Beau à la passion contagieuse, qui font rêver les étudiants conquis. C'est notre nouvel épisode de Prof.

Lire la suite
8,2 millions de dollars de bourses pour des étudiants africains

8,2 millions de dollars de bourses pour des étudiants africains

La MasterCard Foundation et Sciences Po viennent de lancer un programme de bourses sur six ans, à hauteur de 8,2 millions de dollars US (environ 7,6 millions d'euros). De quoi accompagner les parcours de 120 étudiants africains talentueux, et offrir à une nouvelle génération de décideurs une éducation universitaire en sciences sociales de haut niveau, dans l'une des plus grandes institutions européennes. Avec en ligne de mire l’ambition d’en faire des acteurs du changement dans leur pays d’origine.

Lire la suite
32 idées pour tenir les Objectifs de développement durable

32 idées pour tenir les Objectifs de développement durable

Comment trouver des solutions concrètes aux Objectifs de développement durable des Nations Unies ? C’était l’objet de la conférence annuelle du réseau GPPN - pour Global Public Policy Network - qui se tenait à Sciences Po les 17&18 février 2017. L’occasion pour des étudiants des meilleures universités en affaires publiques du monde entier de s’affronter sur le terrain des idées en présentant des projets innovants. Retour en images sur l’événement.

Lire la suite
Trump, ou comment faire du faux neuf avec du vrai vieux

Trump, ou comment faire du faux neuf avec du vrai vieux

Par Bertrand Badie. Il n’y a plus d’élections tranquilles : le propos pourrait être élargi à toutes les consultations populaires, si on en croit l’émotion légitime qui a accompagné le référendum britannique sur le Brexit. Il était un temps, lorsque disparaissait la bipolarité, où certains se croyaient autorisés à prédire l’apothéose de la démocratie apaisée. William Clinton renchérissait en annonçant le triomphe universel de cette forme de gouvernement dont le leadership naturel reviendrait au pays qui en était la plus « grande » des incarnations.

Lire la suite

"Un sacré coup de poing dans nos habitudes"

C'est parti pour une nouvelle saison de "Prof.", la première websérie de Sciences Po ! À chaque épisode, nous vous emmenons au cœur des salles de cours, dans cette rencontre entre un « Prof. », une discipline, et ses étudiants. Quel est le secret d'un cours réussi ? Une confrontation des points de vue parfois inattendue, souvent drôle, toujours passionnée. Entrée fracassante dans cette nouvelle saison avec Frédéric Gros, le "Prof." qui bouscule les cerveaux et dérange les habitudes.

Lire la suite
Pourquoi détestons-nous autant nos politiques ?

Pourquoi détestons-nous autant nos politiques ?

Nous sommes souvent séduits par leurs promesses, mais, très vite, ils nous déçoivent. Est-ce dû à leur inefficacité ? À leur supposée corruption ? Ou au pessimisme des Français, réputés impossibles à gouverner ? En somme, pourquoi détestons-nous autant nos politiques ? Dans l’ouvrage au titre éponyme qu’ils publient aux Presses de Sciences Po, Emiliano Grossman et Nicolas Sauger, chercheurs au Centre d’études européennes de Sciences Po, s’interrogent sur cet étrange mal… qui n’est pas que français et relève plutôt d’un malaise européen. Interview.

Lire la suite
Grand oral pour les candidats à la présidence de l'OMS

Grand oral pour les candidats à la présidence de l'OMS

Le 10 février 2017, Sciences Po accueillait les trois candidats en lice pour la Direction Générale de l'Organisation Mondiale de la Santé, qui sont intervenus devant les étudiants lors d'une conférence consacrée aux grands enjeux de la santé mondiale pour les années à venir. Le Dr David Nabarro, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus et le Dr Sania Nishtar s'expriment au micro de Sciences Po sur leur vision et leurs priorités en matière de gouvernance mondiale de la santé (vidéo en anglais)

Lire la suite
Sciences Po, 2ème université préférée des Erasmus

Sciences Po, 2ème université préférée des Erasmus

Chaque année, plus de 600 étudiants de 50 nationalités différentes choisissent d’aller étudier à Sciences Po dans le cadre du programme Erasmus, qui fête ses 30 ans cette année. Un chiffre qui fait de Sciences Po la 2ème université française la plus populaire parmi les étudiants du célèbre programme d'échange européen, juste derrière l’Université de Strasbourg, d'après les chiffres de la Commission Européenne*. 

Lire la suite