Sciences Po se mobilise pour les réfugiés

Face à la crise migratoire qui touche l’Europe et la France, Sciences Po souhaite contribuer à l’insertion des réfugiés. Un groupe d'une vingtaine de réfugiés âgés de 20 à 40 ans bénéficieront dans les semaines qui viennent de cours de langue en français et en anglais. En tant qu'auditeurs libres, ils accèderont également aux ressources pédagogiques de Sciences Po. Explications en images. 

L’initiative du projet revient à une étudiante de Sciences Po membre de l'ONG Kiron et l'association l'Insertion du cœur. Ce soutien linguistique s’appuie sur la grande expérience de Sciences Po en matière d’enseignement du français langue étrangère. L’objectif est de leur permettre d’améliorer leur niveau de langue, condition essentielle à leur intégration dans leur pays d’accueil. En complément des cours proprement dits, des ateliers de conversation avec des étudiants et des personnels volontaires seront mis en place. 

La maîtrise de la langue, condition essentielle à l'intégration

Les réfugiés auront accès aux ressources pédagogiques de Sciences Po : Moocs, e-cours, e-learning en langues, ressources documentaires. Ils pourront également participer à la vie étudiante à travers les activités proposées par les associations, les cours de sport et les événements de l’établissement.

«Sciences Po est une école ouverte sur le monde qui aborde les enjeux contemporains sous un angle académique tout en veillant à être engagée dans la vie de notre pays. Tout au long de son histoire, notre institution a accueilli des réfugiés dans ses murs. Notre volonté est de faire preuve d’humanité, mais aussi de développer chez nos élèves le sens de l’action en encourageant leurs engagements citoyens. Aussi, face à la situation des migrants, à laquelle nos élèves sont très attentifs, il nous a semblé nécessaire que Sciences Po se mobilise dans le cadre de ses missions d’enseignement», précise Frédéric Mion, directeur de Sciences Po.

Contact : refugees.contact@sciencespo.fr

Égalité femmes-hommes à l’université : où en est-on ?

Égalité femmes-hommes à l’université : où en est-on ?

Les 16 et 17 juin 2016, Sciences Po accueillait un comité des “champions” du programme HeForShe, un mouvement de solidarité lancé par l’ONU Femmes en 2015. Aux côtés de neuf autres universités du monde entier, Sciences Po fait partie des dix “champions universitaires” du programme HeForShe, qui s’engagent à prendre des mesures audacieuses et efficaces pour atteindre l’égalité femmes-hommes, à la fois entre les murs de leurs institutions mais aussi hors les murs. Reportage.

Lire la suite
Les paris risqués de David Cameron

Les paris risqués de David Cameron

Les Britanniques votent ce jeudi 23 juin dans un référendum portant sur le maintien de leur pays dans l’Union européenne. Ce vote leur avait été promis en 2013 par le premier ministre conservateur, David Cameron. Il s’agissait alors pour le leader faible d’un parti divisé d’une promesse dont les coûts paraissaient bien éloignés et la réalisation improbable. Alors qu’il visait surtout à conforter sa position contestée comme leader du Parti conservateur et unioniste (pour le Royaume-Uni), il est possible qu’il reste dans l’Histoire comme l’homme politique responsable de l’éclatement du pays, d’une crise peut-être fatale de l’Union européenne (UE) et, enfin, d’une crise économique.

Lire la suite
Faciliter l'accueil des réfugiés à l'université

Faciliter l'accueil des réfugiés à l'université

Sciences Po et Kiron Open Higher Education viennent de signer un partenariat qui permet la reprise d’études de jeunes étudiants réfugiés. Il s'agit du premier accord signé par l'ONG allemande avec un établissement d'enseignement supérieur français. Il prévoit la mise à disposition par Sciences Po d’une sélection de cours de sciences sociales disponible sur la plateforme numérique de Kiron.

Lire la suite
Sciences Po acquiert l’Hôtel de l’Artillerie

Sciences Po acquiert l’Hôtel de l’Artillerie

Sciences Po a convenu avec l’État d’acquérir l’Hôtel de l’Artillerie, situé dans le VIIe arrondissement de Paris. Cette opération nous donne la capacité de créer un campus multidisciplinaire innovant au cœur de la capitale. Elle inscrit notre projet éducatif et scientifique dans le futur. Quatre ans de travaux sont prévus, pour une ouverture en 2021 : découvrez le projet en vidéo (ci-dessus).

Lire la suite
“Il n’y a qu’une seule solution : aller de l’avant”

“Il n’y a qu’une seule solution : aller de l’avant”

Le 14 juin 2016, Sciences Po, le Centre d’études et de recherches internationales de Montréal (CERIUM) et le centre d’excellence sur l’Union Européenne (CEUE - Université de Montréal/McGill University) organisaient une conférence à Montréal sur le “futur de l’Europe”. À la tribune : Pierre Moscovici, Commissaire européen et ancien Ministre de l’économie et des finances, en compagnie d’Enrico Letta, doyen de l'École des Affaires Internationales de Sciences Po et ancien Premier ministre italien.

Lire la suite
“La gauche doit s’emparer d’un discours de la nation qui serait sans nationalisme”

“La gauche doit s’emparer d’un discours de la nation qui serait sans nationalisme”

Pierre Nora, historien français et membre de l’Académie française, a donné la conférence inaugurale d’un colloque international consacré à "La gauche et la nation en Europe". Cette série de discussions était organisée à l'Alliance française par le centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), le LinX - École Polytechnique et la Fondation Jean Jaurès. Entretien en vidéo.

Lire la suite
Récits controversés de la mondialisation

Récits controversés de la mondialisation

Les 8 et 9 juin 2016, des universitaires de Princeton, Oxford et Sciences Po - entre autres - ont pris part à un workshop organisé à Sciences Po intitulé “Contested narratives of the global” [Récits controversés du village global]. Cet évènement était la première étape d’un projet de recherche visant à placer le “village global” au centre des discussions sur la mondialisation et l’ordre mondial. Aperçu en vidéo (ci-dessus). 

Lire la suite