Junior Consulting, l’asso qui fait carrière

Fondée en 1980, l’association Junior Consulting de Sciences Po est une des premières junior entreprises créées en France. Véritable cabinet de conseil étudiant, Junior Consulting propose aux étudiants des missions dans les conditions du réel. Ou comment acquérir de l’expérience tout en arrondissant ses fins de mois. Rencontre avec les étudiants-consultats de l’association.

Il y a des junior entreprises dans de nombreuses écoles et universités. Quelle est la marque de fabrique de celle de Sciences Po ?

Junior Consulting : Comme toutes les junior entreprises, nous fonctionnons comme un cabinet de conseil : nos clients arrivent avec un besoin, nous y répondons en missionnant des étudiants pour y répondre. Mais la particularité de la Junior de Sciences Po, c’est l’incroyable diversité des compétences dans le vivier des étudiants ! Il y a beaucoup de spécialités différentes dans les programmes de master : cela permet de recruter des profils précis et généraux à la fois, qui sont très complémentaires sur les missions. Nous sommes aussi les seuls à proposer des compétences en affaires publiques, un des grands domaines de formation de Sciences Po. Surtout, au-delà des compétences, les clients apprécient la capacité d’analyse propre aux étudiants de Sciences Po.

Comment définiriez-vous cette valeur ajoutée ?

Junior Consulting : C’est un bagage culturel qui nous est donné par la formation : les clients apprécient la capacité des étudiants à mettre les choses en lien, en perspective. Nous avons récemment été choisis par une grande agence de communication parce que nos étudiants ont été formés à la communication, mais aussi à la sociologie. Nous sommes aussi la seule junior entreprise à avoir un fonds de missions pro bono, grâce auquel nous réalisons des missions pour des associations.

Qui sont les étudiants qui travaillent pour Junior Consulting ?

Junior Consulting : Chaque année, la Junior dispose d’une équipe d’environ 25 consultants de niveau master ainsi que du Collège universitaire (1er cycle). Nous voulons diversifier encore plus : les étudiants ne s’en doutent pas toujours mais ils sont qualifiés pour énormément de missions ! La diversité des nationalités à Sciences Po est un atout. Si la mission implique de mobiliser quelqu’un qui parle polonais ou hindi, nous savons que nous trouverons forcément le profil sur l’un des campus ! Avec nos campus en région, nous pouvons aussi travailler sur tout le territoire. Et notre rayonnement va même au-delà grâce à notre vivier d’étudiants qui passent leur troisième année à l’étranger. Les étudiants travaillent ainsi sur des missions très diverses : évaluation de politiques publiques, étude consommateurs, stratégie de communication, ou encore business plan.

Quel est l’intérêt de l'expérience pour un étudiant ?

Junior Consulting : Cela rapporte bien plus qu’un baby-sitting ! Et pas que d’un point de vue financier : les étudiants réalisent un travail qui ressemble beaucoup à ce qu’ils font en cours, avec une réalisation concrète, et la satisfaction d’avoir apporté quelque chose au client. En termes d’expérience, c’est inestimable : les consultants apprennent à se conformer aux exigences d’un client, et explorent des univers professionnels différents. C’est utile pour trouver sa voie. Nous avons aussi des liens forts avec l’incubateur d’entreprises de Sciences Po : nous partageons les mêmes locaux, et nous travaillons parfois pour des startups incubées. Deux anciens de la Junior ont d’ailleurs déjà créé leur start-up. Pour les permanents de l’asso, comme nous, qui assurons le back-office, la réponse aux appels d’offres, les contrats, c’est un peu comme si nous avions déjà un job en parallèle de nos études !

En savoir plus

Créée en 1980, Junior Consulting réalise en moyenne 60 missions par an pour le compte d’administrations publiques, d’entrepreneurs, de PME et de grandes entreprises. Ses domaines d’expertise sont les affaires publiques, la finance, le marketing, la communication, les ressources humaines et la RSE. En 2017, Junior Consulting figure parmi les 30 meilleures junior entreprises de France. Parmi ses clients : le ministère de la Culture et de la Communication, EDF, Sanofi, Hermès, TBWA, BNP Paribas, etc. Suivre Junior Consulting sur Facebook, Twitter, Linkedin, et via sa newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

“Faire une thèse, c’est faire un choix de vie”

“Faire une thèse, c’est faire un choix de vie”

Envie de faire une thèse en sociologie ? Discipline-phare enseignée dès le Collège universitaire, la sociologie est aussi l’un des piliers de la recherche à Sciences Po. Comment la pratique-t-on ? Comment trouver un sujet de thèse dans cette discipline ? Les conseils et réponses de Ettore Recchi, sociologue et directeur des études doctorales en sociologie. 

Lire la suite
“Guérir le capitalisme”

“Guérir le capitalisme”

Transition économique, transition sociétale, politique ou encore écologique... Et si tout cela était lié ? “Une société doit placer l’humain au coeur de son développement. Pour moi, c'est cela le vrai sens de "être libéral”", rappelle Marie-Laure Djelic. Chaque semaine, dans son cours “The Great Transition”, Marie-Laure Djelic invite les étudiants de Sciences Po à interroger les transformations du capitalisme. Avec un objectif : repenser notre modèle économique pour qu’il devienne plus humain et durable.

Lire la suite
“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

Se lancer dans l’entrepreneuriat, négocier son salaire, accéder à des responsabilités… Comment aider les femmes à atteindre des postes de leadership ? Mieux comprendre les freins auxquels les femmes sont confrontées et mener des actions pour les lever, c’est l’objectif de la nouvelle “Chaire pour l’entrepreneuriat des femmes” lancée par Sciences Po. Interview avec Anne Boring, chercheuse spécialisée dans l’analyse des inégalités femmes-hommes dans le monde du travail et responsable de la Chaire.

Lire la suite
Le bilan très lourd de la politique migratoire

Le bilan très lourd de la politique migratoire

L’Europe est devenue aujourd’hui la première destination mondiale de l’immigration en termes de flux. Face au drame qui se joue chaque jour en Méditerranée, le continent devrait-il ouvrir plus largement ses frontières ? Si oui, à quelles conditions ? Chaque semaine, dans son cours “Migrations”, Catherine de Wenden analyse avec les étudiants les enjeux de la crise migratoire dans une perspective transversale et comparatiste. Replacer l’immigration dans son contexte historique, analyser les politiques d’accueil qui fonctionnent, rappeler qu’une frontière n’est pas que territoriale mais aussi culturelle... Ou comment apprendre aux étudiants à penser un enjeu contemporain aux solutions infiniment complexes.

Lire la suite
« C’était pas du vrai humanitaire, mais ça m’a apporté plein de choses »

« C’était pas du vrai humanitaire, mais ça m’a apporté plein de choses »

Par Alizée Delpierre (CSO). Une jeune Parisienne construisant un dispensaire dans une région désertique de l’Inde, un Danois à peine sorti du lycée forant un puits au fin fond du Ghana, un groupe d’Italiens tout sourires, posant pour l’objectif dans une rizière du Mékong… qui n’a pas été un jour confronté à l’idée de voyager en offrant ses services et son aide à l’autre bout du monde ?

Lire la suite

"Être libre de choisir sa propre vie"

Que signifie être libéral ? Dans son cours “Introduction à la pensée libérale”, le philosophe Gaspard Koenig explore les facettes d’une notion si familière qu’on en oublie l’histoire, la complexité et la profondeur. Car le libéralisme, c'est avant tout une “doctrine de l’individu”, dont les contours et le sens varient en fonction des cultures, des pays, et des courants de pensée. Un cours de philosophie, en sorte, bien plus que de politique.

Lire la suite
Les multiples trajectoires des printemps arabes

Les multiples trajectoires des printemps arabes

Printemps 2011. Le monde arabe est secoué par des mouvements contestataires. Rapidement, certains “Printemps” se transforment en cauchemars, d’autres donnent naissance à des régimes démocratiques, d’autres encore tournent court. Pourquoi des trajectoires si différentes ? Entretien avec Eberhard Kienle, directeur de recherche au CERI, ancien directeur de l’Institut français du Proche-Orient et auteur de “The Arab Uprisings. Transforming and Challenging State Power”.

Lire la suite

"Il faut oser et ne jamais hésiter"

“Il faut oser et ne jamais hésiter !”. Réaliser ses rêves et ne se mettre aucune barrière, c’est le message de Mathys Foreau, étudiant aveugle en deuxième année à Sciences Po et très impliqué dans son cursus comme dans la vie sportive et associative. Son objectif ? Devenir journaliste.

Lire la suite