Junior Consulting, l’asso qui fait carrière

Fondée en 1980, l’association Junior Consulting de Sciences Po est une des premières junior entreprises créées en France. Véritable cabinet de conseil étudiant, Junior Consulting propose aux étudiants des missions dans les conditions du réel. Ou comment acquérir de l’expérience tout en arrondissant ses fins de mois. Rencontre avec les étudiants-consultats de l’association.

Il y a des junior entreprises dans de nombreuses écoles et universités. Quelle est la marque de fabrique de celle de Sciences Po ?

Junior Consulting : Comme toutes les junior entreprises, nous fonctionnons comme un cabinet de conseil : nos clients arrivent avec un besoin, nous y répondons en missionnant des étudiants pour y répondre. Mais la particularité de la Junior de Sciences Po, c’est l’incroyable diversité des compétences dans le vivier des étudiants ! Il y a beaucoup de spécialités différentes dans les programmes de master : cela permet de recruter des profils précis et généraux à la fois, qui sont très complémentaires sur les missions. Nous sommes aussi les seuls à proposer des compétences en affaires publiques, un des grands domaines de formation de Sciences Po. Surtout, au-delà des compétences, les clients apprécient la capacité d’analyse propre aux étudiants de Sciences Po.

Comment définiriez-vous cette valeur ajoutée ?

Junior Consulting : C’est un bagage culturel qui nous est donné par la formation : les clients apprécient la capacité des étudiants à mettre les choses en lien, en perspective. Nous avons récemment été choisis par une grande agence de communication parce que nos étudiants ont été formés à la communication, mais aussi à la sociologie. Nous sommes aussi la seule junior entreprise à avoir un fonds de missions pro bono, grâce auquel nous réalisons des missions pour des associations.

Qui sont les étudiants qui travaillent pour Junior Consulting ?

Junior Consulting : Chaque année, la Junior dispose d’une équipe d’environ 25 consultants de niveau master ainsi que du Collège universitaire (1er cycle). Nous voulons diversifier encore plus : les étudiants ne s’en doutent pas toujours mais ils sont qualifiés pour énormément de missions ! La diversité des nationalités à Sciences Po est un atout. Si la mission implique de mobiliser quelqu’un qui parle polonais ou hindi, nous savons que nous trouverons forcément le profil sur l’un des campus ! Avec nos campus en région, nous pouvons aussi travailler sur tout le territoire. Et notre rayonnement va même au-delà grâce à notre vivier d’étudiants qui passent leur troisième année à l’étranger. Les étudiants travaillent ainsi sur des missions très diverses : évaluation de politiques publiques, étude consommateurs, stratégie de communication, ou encore business plan.

Quel est l’intérêt de l'expérience pour un étudiant ?

Junior Consulting : Cela rapporte bien plus qu’un baby-sitting ! Et pas que d’un point de vue financier : les étudiants réalisent un travail qui ressemble beaucoup à ce qu’ils font en cours, avec une réalisation concrète, et la satisfaction d’avoir apporté quelque chose au client. En termes d’expérience, c’est inestimable : les consultants apprennent à se conformer aux exigences d’un client, et explorent des univers professionnels différents. C’est utile pour trouver sa voie. Nous avons aussi des liens forts avec l’incubateur d’entreprises de Sciences Po : nous partageons les mêmes locaux, et nous travaillons parfois pour des startups incubées. Deux anciens de la Junior ont d’ailleurs déjà créé leur start-up. Pour les permanents de l’asso, comme nous, qui assurons le back-office, la réponse aux appels d’offres, les contrats, c’est un peu comme si nous avions déjà un job en parallèle de nos études !

En savoir plus

Créée en 1980, Junior Consulting réalise en moyenne 60 missions par an pour le compte d’administrations publiques, d’entrepreneurs, de PME et de grandes entreprises. Ses domaines d’expertise sont les affaires publiques, la finance, le marketing, la communication, les ressources humaines et la RSE. En 2017, Junior Consulting figure parmi les 30 meilleures junior entreprises de France. Parmi ses clients : le ministère de la Culture et de la Communication, EDF, Sanofi, Hermès, TBWA, BNP Paribas, etc. Suivre Junior Consulting sur Facebook, Twitter, Linkedin, et via sa newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

L’occupation de Sciences Po

L’occupation de Sciences Po

En mai et juin, Sciences Po dévoile des documents inédits sur les événements de mai 68 survenus dans ses murs. Photos, témoignages, archives… L’ambition de cette série d’articles est de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et de comprendre la parole de 68 autant que son contenu. Deuxième épisode de “Ça s’est passé…” : le 14 mai 1968, certains étudiants de Sciences Po décident d’occuper leur école et la rebaptisent “Institut Lénine”.

Lire la suite
Sciences Po, université la plus internationale de France

Sciences Po, université la plus internationale de France

Sciences Po à la 17e place mondiale et à la première place en France pour sa part d’étudiants internationaux, c’est le résultat du classement “International Student Table” 2018 de Times Higher Education qui vient distinguer les 200 universités les plus internationales dans le monde.

Lire la suite
La bataille des examens

La bataille des examens

En mai et juin, Sciences Po dévoile des documents inédits sur les événements de mai 68 survenus dans ses murs. Photos, témoignages, archives… L’ambition de cette série d’articles est de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et de comprendre la parole de 68 autant que son contenu. Premier épisode : 11 mai 1968, les étudiants de Sciences Po entrent dans le mouvement en refusant de passer les épreuves de langue du diplôme.

Lire la suite
Qui est satisfait d’Emmanuel Macron ?

Qui est satisfait d’Emmanuel Macron ?

Par Luc Rouban (Cevipof). L’élection présidentielle de 2017 a provoqué un choc important dans le paysage politique français, du moins sur l’organisation de l’offre partisane et sur le positionnement stratégique du PS comme des Républicains ou même du FN. Son impact auprès des électeurs est plus difficile à évaluer car plusieurs registres se superposent et brouillent la perception que l’on peut avoir des changements en cours.

Lire la suite
Grandir dans un bidonville

Grandir dans un bidonville

Que deviennent les enfants qui ont grandi dans l’un des bidonvilles français d’après-guerre ? Sociologue de terrain, Margot Delon a consacré sa thèse à cette question en retraçant les trajectoires d’enfants de bidonvilles et de cités de transit à Nanterre et à Champigny-sur-Marne. Croisant entretiens et observations ethnographiques avec l’analyse de bases statistiques, de fonds d’archives et de blogs sur la mémoire de ces vécus, sa thèse a été couronnée par le Prix de la recherche Caritas - Institut de France.

Lire la suite
Réussissez le Bac avec Sciences Po !

Réussissez le Bac avec Sciences Po !

Vous révisez le Bac ? Sciences Po vous accompagne dans la dernière ligne droite avec “Sciences Po passe le Bac”. Des tutoriels en vidéo dans lesquels les profs de Sciences Po planchent sur un sujet et donnent leurs conseils pour le traiter. Quel plan ? Quelles notions-clés ? Que faire des documents ? Quel piège à éviter ? De quoi se préparer à l’épreuve avec méthode, précision, et clarté.

Lire la suite
Ça s'est passé en 68 à Sciences Po

Ça s'est passé en 68 à Sciences Po

Tout au long des mois de mai et juin, Sciences Po dévoile des documents inédits sur les événements de mai 68 dans ses murs. Photos, témoignages vidéos, documents d’archives… L’ambition est de "donner à lire mai 68 par quelques-unes de ses archives, de ces “traces écrites”"*. – de revenir aux sources, de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et dans sa contemporanéité. La mise à disposition de ces témoignages donne ainsi à voir la rhétorique et le style, les mots, les sigles et les slogans, le graphisme et la typographie de la parole de 68 autant que son contenu, permet d’en restituer la fraîcheur et le sérieux, la familiarité et l’étrangeté, les clichés et l’inédit, voire la "beauté".

Lire la suite

"J'aimerais retourner en Afghanistan et travailler dans l'éducation"

Depuis le lancement de “Welcome Refugees” en 2016, 80 étudiants réfugiés et demandeurs d’asile ont été accompagnés par Sciences Po. Ce programme permet à des étudiants réfugiés de trouver leur voie, que ce soit au sein d’une formation à Sciences Po ou d’autres établissements. Mohammad Ewaz, en première année au campus du Havre, est passé par ce dispositif avant de rejoindre le Collège universitaire. Interview vidéo.

Lire la suite