"Il manque un débat de fond pour savoir ce qui est acceptable pour un candidat"

“Renouvellement”, “éthique”, “système”... jusqu'au second tour de la présidentielle, les étudiants internationaux du Collège universitaire (le 1er cycle de Sciences Po) prennent la parole dans Paris Match sur un mot qui compte pour eux en politique. Lukas Hochscheidt, 19 ans, étudiant allemand en double diplôme avec la Freie Universität Berlin sur le campus de Nancy a choisi de commenter le mot “éthique”. Il nous explique pourquoi.

#LePoidsdesMotsParis Match a analysé plus d'un million de mots prononcés par les prétendants à l’Elysée, et propose un moteur de recherche et des analyses sur "ce que les candidats disent". C'est dans le cadre de ce projet que les étudiants internationaux de Sciences Po apportent, chaque semaine, un regard extérieur sur la campagne. 

Quel regard portez-vous sur la campagne présidentielle française ?

Lukas Hochscheidt : Pour un Allemand, la campagne présidentielle est une expérience assez étrange : les scandales et les révélations des semaines passées auraient eu des conséquences très différentes en Allemagne. M. Fillon, par exemple, aurait certainement dû démissionner après sa mise en examen ; de même pour Marine Le Pen qui refuse de suivre sa convocation au commissariat. Les Allemands sont, à travers leur histoire, très attachés à l'intégrité morale de leurs représentants ; un candidat à la chancellerie engagé dans une affaire judiciaire, c'est complètement inconcevable !

Pourquoi avoir choisi le mot éthique ?

L. H. : Parce que je crois que la question de l'éthique n'est pas assez posée à l'égard de toutes les affaires qui se sont produites depuis le début de la campagne. Les candidats concernés essaient de culpabiliser la justice et les médias, les analystes renvoient souvent vers la présomption d'innocence et beaucoup d'électeurs estiment que, de toute façon, ils sont "tous pourris" à la tête de l'État. Ce qui manque, c'est un débat de fond autour de la question de savoir ce qui est acceptable ou pas si l'on se présente aux élections présidentielles. Personnellement, je crois qu'un prétendant à la présidence devrait être doublement irréprochable : juridiquement et moralement. Un casier judiciaire vierge ne suffit pas pour remplir les deux critères.

Que vous apporte à titre personnel mais aussi dans le cadre de vos études cette collaboration avec un média ?

L. H. : C'était la première fois que je participais à un tel projet et je suis très content de l'avoir fait : le suivi de mon projet de rédaction de la part de Paris Match m'a beaucoup aidé à mettre en valeur mes idées pour rédiger un article cohérent et intéressant. Même si mon projet professionnel ne m’oriente pas vers le journalisme, les médias sont un acteur très important de la vie publique auquel j'aurai certainement affaire un jour, peu importe dans quel domaine je travaillerai. Cette collaboration m'a permis de découvrir le travail journalistique d'un autre point de vue, et je vais en garder un très bon souvenir.

Pour aller plus loin :

Tout savoir sur le projet "Le poids des mots"

Abonnez-vous à notre newsletter "Une semaine à Sciences Po", et recevez chaque vendredi le meilleur de Sciences Po !

La bataille des examens

La bataille des examens

En mai et juin, Sciences Po dévoile des documents inédits sur les événements de mai 68 survenus dans ses murs. Photos, témoignages, archives… L’ambition de cette série d’articles est de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et de comprendre la parole de 68 autant que son contenu. Premier épisode : 11 mai 1968, les étudiants de Sciences Po entrent dans le mouvement en refusant de passer les épreuves de langue du diplôme.

Lire la suite
Qui est satisfait d’Emmanuel Macron ?

Qui est satisfait d’Emmanuel Macron ?

Par Luc Rouban (Cevipof). L’élection présidentielle de 2017 a provoqué un choc important dans le paysage politique français, du moins sur l’organisation de l’offre partisane et sur le positionnement stratégique du PS comme des Républicains ou même du FN. Son impact auprès des électeurs est plus difficile à évaluer car plusieurs registres se superposent et brouillent la perception que l’on peut avoir des changements en cours.

Lire la suite
Sciences Po, université la plus internationale de France

Sciences Po, université la plus internationale de France

Sciences Po à la 17e place mondiale et à la première place en France pour sa part d’étudiants internationaux, c’est le résultat du classement “International Student Table” 2018 de Times Higher Education qui vient distinguer les 200 universités les plus internationales dans le monde.

Lire la suite
Grandir dans un bidonville

Grandir dans un bidonville

Que deviennent les enfants qui ont grandi dans l’un des bidonvilles français d’après-guerre ? Sociologue de terrain, Margot Delon a consacré sa thèse à cette question en retraçant les trajectoires d’enfants de bidonvilles et de cités de transit à Nanterre et à Champigny-sur-Marne. Croisant entretiens et observations ethnographiques avec l’analyse de bases statistiques, de fonds d’archives et de blogs sur la mémoire de ces vécus, sa thèse a été couronnée par le Prix de la recherche Caritas - Institut de France.

Lire la suite
Réussissez le Bac avec Sciences Po !

Réussissez le Bac avec Sciences Po !

Vous révisez le Bac ? Sciences Po vous accompagne dans la dernière ligne droite avec “Sciences Po passe le Bac”. Des tutoriels en vidéo dans lesquels les profs de Sciences Po planchent sur un sujet et donnent leurs conseils pour le traiter. Quel plan ? Quelles notions-clés ? Que faire des documents ? Quel piège à éviter ? De quoi se préparer à l’épreuve avec méthode, précision, et clarté.

Lire la suite
Ça s'est passé en 68 à Sciences Po

Ça s'est passé en 68 à Sciences Po

Tout au long des mois de mai et juin, Sciences Po dévoile des documents inédits sur les événements de mai 68 dans ses murs. Photos, témoignages vidéos, documents d’archives… L’ambition est de "donner à lire mai 68 par quelques-unes de ses archives, de ces “traces écrites”"*. – de revenir aux sources, de redonner la parole aux acteurs, de saisir l’événement sur le vif et dans sa contemporanéité. La mise à disposition de ces témoignages donne ainsi à voir la rhétorique et le style, les mots, les sigles et les slogans, le graphisme et la typographie de la parole de 68 autant que son contenu, permet d’en restituer la fraîcheur et le sérieux, la familiarité et l’étrangeté, les clichés et l’inédit, voire la "beauté".

Lire la suite
Junior Consulting, l’asso qui fait carrière

Junior Consulting, l’asso qui fait carrière

Fondée en 1980, l’association Junior Consulting de Sciences Po est une des premières junior entreprises créées en France. Véritable cabinet de conseil étudiant, Junior Consulting propose aux étudiants des missions dans les conditions du réel. Ou comment acquérir de l’expérience tout en arrondissant ses fins de mois. Rencontre avec les étudiants-consultats de l’association.

Lire la suite

"J'aimerais retourner en Afghanistan et travailler dans l'éducation"

Depuis le lancement de “Welcome Refugees” en 2016, 80 étudiants réfugiés et demandeurs d’asile ont été accompagnés par Sciences Po. Ce programme permet à des étudiants réfugiés de trouver leur voie, que ce soit au sein d’une formation à Sciences Po ou d’autres établissements. Mohammad Ewaz, en première année au campus du Havre, est passé par ce dispositif avant de rejoindre le Collège universitaire. Interview vidéo.

Lire la suite