“Des villes qui n’oublient personne”

Directeur exécutif d’ONU-Habitat, - le programme des Nations Unies dédié à l’urbanisme -, Joan Clos est l’invité exceptionnel de la rentrée de l’École urbaine de Sciences Po. Cet ancien maire de Barcelone, connu entre autres pour avoir mené des programmes d’urbanisme de grande envergure, donnera une conférence aux étudiants ce 1er septembre 2017. Son credo ? L’urbanisation comme source de richesses et le « droit à la ville » pour tous. Interview.

La population urbaine devrait doubler à l'horizon 2050 faisant de l’urbanisation une des tendances majeures du 21e siècle. Vous en dressez un tableau inquiétant en constatant que "nous avons perdu la connaissance de base de la construction de villes"...

L’urbanisation affecte nos vies bien plus que nous l’imaginons. Tous les enjeux du développement durable dans les domaines du logement, des infrastructures, de l’éducation, de la santé, de la sécurité alimentaire, d’emplois décents, de la préservation des ressources naturelles... sont concentrés dans les villes. Pourtant, il y a peu de débat public sur les tendances négatives de cette urbanisation. Son impact n’a pas été non plus suffisamment analysé ces dernières décennies.

Des analyses récentes ont pourtant révélé que les pratiques urbaines actuelles sont insoutenables, même si l'urbanisation reste le principal moteur du développement économique. La diminution de la planification urbaine conduit à une urbanisation spontanée qui s’accompagne d’une croissance de la pauvreté, d’une expansion urbaine accrue, d’une diminution de l’espace public et d’une augmentation de la consommation d'énergie.

Le Nouvel Agenda Urbain contenu dans la déclaration de Quito sur le logement et le développement durable (Habitat III) met l’accent sur des villes et des établissements humains “ouverts à tous, sûrs, résilients et durables”. Quelles mesures concrètes peuvent être mises en place ? Quels en seront les acteurs ?

Le Nouvel Agenda Urbain présente un changement de paradigme fondé sur la science des villes. La recherche et l'analyse en urbanisation peuvent générer de la richesse, de la prospérité et du progrès humain pour les citadins actuels et futurs, en particulier dans les pays en développement qui vivront des transformations urbaines majeures.

La reconnaissance du pouvoir transformateur de l'urbanisation est une étape historique avec l’objectif n°11 dédié aux villes et aux établissements humains. Face aux défis auxquels notre monde est confronté, nous avons compris que les villes pouvaient être sources de solutions plutôt que causes de problèmes. Si elle est bien planifiée et bien gérée, l'urbanisation est un outil puissant pour le développement durable, tant pour les pays en développement que pour les pays développés.

Le Nouvel Agenda Urbain est essentiel au succès de l’Agenda 2030 du développement durable*. Il repose sur cinq piliers principaux : les politiques urbaines nationales, le droit et la réglementation, la conception et la planification urbaine, le financement et, bien sûr, la mise en œuvre locale. Pour mettre ces stratégies en place, cela exige des compromis de toutes les parties prenantes.

D’un côté il est nécessaire de renforcer le pouvoir des autorités locales. De l’autre, les gouvernements centraux ne reconnaissent pas leur responsabilité dans la mise en place d’une urbanisation de qualité. Le Nouvel Agenda Urbain est un appel urgent pour que les États assument leurs responsabilités dans le processus d'urbanisation et établissent des politiques urbaines nationales.

Le Nouvel Agenda reconnaît un "droit à la ville"  pour tous les citoyens. Pourquoi est-ce important ?

C’est une vision partagée des villes “pour tous”, appelant à “ne laisser personne derrière”. En se référant à l'utilisation et à la jouissance égales des villes, il s’agit de promouvoir l'inclusivité et de favoriser la prospérité et la qualité de vie pour tous. La bonne urbanisation crée de la valeur qui doit être partagée par une variété d’acteurs et non réservée à quelques-uns. C’est ce que recouvre le “droit à la ville” L'urbanisation est un projet social. Planifier et concevoir un espace public approprié est un moyen de garantir les droits dans la ville, ainsi que le logement abordable, l'accès à la mobilité et la production durable.

Quelles sont les principales suggestions d'ONU-Habitat pour mettre en œuvre des politiques durables dans les régions métropolitaines politiquement et administrativement fragmentées? Comment faire face aux territoires qui ne veulent pas coopérer ?

Maintenant plus que jamais, les aires métropolitaines, en raison de leur concentration de population et d'activités, jouent un rôle clé dans le développement des nations. La coopération métropolitaine peut aider à résoudre des problèmes dans plusieurs domaines stratégiques, en vue d'assurer la compétitivité, l'attractivité et l'inclusion sociale et la cohésion de l'ensemble de la région métropolitaine, conformément aux principes du développement durable. La gouvernance métropolitaine exige un cadre juridique et institutionnel clair, un plan financier solide et une bonne planification et conception urbaine. Nos villes s'étendent rapidement, aussi autant commencer à innover très vite en terme de gouvernance supralocale.

*Adopté le 25 septembre 2015 par les chefs d’État et de Gouvernement réunis lors du Sommet spécial sur le développement durable, l’Agenda 2030 fixe 17 objectifs de développement durable (ODD) pour répondre aux défis de la mondialisation en se fondant sur les 3 composantes - environnement, social et économie - du développement durable.

En savoir plus

L'École urbaine de Sciences Po

Abonnez-vous à notre newsletter !

Une recherche au cœur du politique

Une recherche au cœur du politique

Mardi 21 novembre, Sciences Po présente son Forum de la recherche. Une occasion unique de découvrir les centres et de dialoguer avec des chercheurs. Mais en quoi consiste la recherche ? Christine Musselin, directrice scientifique, nous éclaire sur ce qui constitue l’un des fondamentaux de Sciences Po.

Lire la suite
“Je veux rester proche des étudiants”

“Je veux rester proche des étudiants”

Elle a passé ses 20 dernières années au coeur du réacteur de la formation à Sciences Po : la direction des études et de la scolarité (DES). “J’ai commencé ma carrière au sein de la direction des systèmes d’information mais, très rapidement, j’ai eu envie de basculer du côté de la formation, le coeur de métier de l’école”, se souvient-elle. Il y a encore peu directrice du pilotage transversal au sein de la DES de Sciences Po, Pascale Leclercq vient d’entamer une nouvelle étape de sa carrière en devenant la toute nouvelle directrice du campus de Poitiers. Portrait.

Lire la suite
Agir face aux urgences du développement

Agir face aux urgences du développement

Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) et Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po, ont signé le 15 novembre un nouveau partenariat qui vient renforcer et élargir une longue tradition de coopération. Son ambition : alimenter la recherche et le débat public sur les questions de développement, et mieux former les futurs acteurs du développement.

Lire la suite
Un chef étoilé en masterclass

Un chef étoilé en masterclass

Propriétaire du restaurant trois étoiles L’Arpège, Alain Passard est venu donner, ce 8 novembre 2017, une masterclass exceptionnelle aux étudiants de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po. Créativité, importance du respect des saisons et des produits ou encore vision du chef d’entreprise, il a partagé ses inspirations.

Lire la suite
Se spécialiser en défense et sécurité

Se spécialiser en défense et sécurité

Une nouvelle formation a vu le jour dans le cadre du master Politiques publiques de l'École d'affaires publiques de Sciences Po : la spécialité Sécurité et défense. Inaugurée à la rentrée 2017 avec une promotion de 62 étudiants,  celle-ci vise à permettre aux étudiants de se forger une culture et une compréhension des enjeux de sécurité et de défense du XXIe siècle : nouvelles menaces, coopération public-privé, cybersurveillance, etc. Les étudiants qui la suivent auront ensuite la possibilité de travailler aussi bien dans des ministères (de l’Intérieur, de la Défense) que dans des entreprises de services de sécurité et de défense.

Lire la suite
On vous dit tout sur le Collège universitaire !

On vous dit tout sur le Collège universitaire !

Accessible à partir du Baccalauréat (ou son équivalent à l’étranger), le Collège universitaire de Sciences Po est une formation de premier cycle fondée sur l’étude des sciences humaines et sociales, qui se déroule en trois ans sur l’un des sept campus de l’établissement. Elle permet d’obtenir un diplôme de bachelor (Bac +3).

Lire la suite
À la recherche du temps perdu : de Mohamed Merah au Bataclan

À la recherche du temps perdu : de Mohamed Merah au Bataclan

Par Yves Trotignon, enseignant à l'École des affaires internationales de Sciences Po. Le procès des complices du terroriste, qui vient de s’achever à Paris, a été l’occasion de revenir en détail sur la série de défaillances de nos services de sécurité et de renseignement ayant permis à Mohamed Merah de frapper notre pays.

Lire la suite
“Être LGBTI n’est pas une influence occidentale, c’est une réalité humaine”

“Être LGBTI n’est pas une influence occidentale, c’est une réalité humaine”


Œuvrer en faveur des droits des lesbiennes, gays, bis, transexuels et intersexes (LGBTI) dans un pays loin de l’Europe, qui en comprend encore souvent mal les enjeux… c’est la vocation de Anan Bouapha, président et fondateur de la première association LGBTI de l’histoire du Laos. De Vientiane à Paris, ce fervent défenseur du droit à la différence a choisi d’étudier à Sciences Po.

Lire la suite